Les autorités suisses en ligne

Aller directement au contenu.

Retrait du permis d’élève conducteur ou du permis de conduire

Conduire en état d’ébriété ou dépasser les vitesses maximales met en danger la sécurité d’autrui dans la circulation routière. De telles infractions sont sanctionnées soit pénalement par une amende, une peine pécuniaire ou une peine privative de liberté, soit administrativement par un avertissement, voire par un retrait de permis de conduire (pour une période plus ou moins longue).

La gravité de l’infraction aux règles de la circulation routière détermine l’ampleur de la mesure ordonnée par l’autorité: la durée du retrait de permis dépend des antécédents du conducteur (souvent, ce sont des récidivistes) et de la nécessité, pour le conducteur, de disposer d’un permis pour exercer sa profession.

Quiconque viole les règles de la circulation routière risque non seulement des mesures administratives (avertissement, retrait du permis, etc.), mais aussi des sanctions pénales (amende, peine pécuniaire ou peine privative de liberté, par ex.) ou civiles (comme des prétentions formulées par l’assurance).

Plus d’informations concernant le retrait du permis de conduire