Aller directement au contenu.

Qui a le droit de voter et d’élire ?

Au niveau fédéral, tous les Suisses ayant atteint la majorité – y compris les Suisses de l’étranger – ont le droit de voter et d’élire. Certains cantons et communes étendent également ce droit aux Suisses de l’étranger et, dans des cas particuliers, aux étrangers. Ci-après, toutes les informations sur le droit de voter et d’élire en Suisse, valables également pour l’élection du Parlement le 20 octobre 2019.

Droit de vote et d’élection

Si vous avez 18 ans révolus, êtes de nationalité suisse, vivez en Suisse et n’êtes pas, en raison d'une incapacité durable de discernement, protégés par une curatelle de portée générale ou par un mandat pour cause d'inaptitude, vous pouvez participer aux votations et aux élections fédérales, cantonales et communales. Vous pouvez également lancer et signer une initiative populaire ou une demande de référendum.

Voter pour la première fois

En pareil cas, aucune inscription n’est nécessaire pour participer aux votations fédérales : votre commune de domicile vous inscrit automatiquement dans le registre électoral, dès que vous remplissez les conditions pour pouvoir voter.

Droit de vote et d’élection des Suisses de l’étranger

Les Suisses de l’étranger peuvent participer aux votations et aux élections fédérales (telles que l’élection du Conseil national). Pour ce faire, ils doivent toutefois obligatoirement être immatriculés auprès de la représentation suisse à l’étranger compétente. Ils doivent également s’inscrire dans le registre électoral de leur commune de domicile ou, s’ils n’ont jamais vécu en Suisse, dans leur commune d’origine.

Dans certains cantons, les Suisses de l’étranger peuvent également participer aux élections et votations cantonales et communales, telles que l’élection du Conseil des États (une des deux Chambres du Parlement, qui représente les cantons). Pour de plus amples informations sur le droit de vote et d’élection des Suisses de l’étranger aux niveaux cantonal et communal, veuillez vous adresser à l’autorité compétente de votre canton d'origine.

Informations détaillées sur les droits politiques des Suisses de l’étranger aux niveaux cantonal et communal

Les Suisses de l’étranger et l’élection du Conseil des États 2019

Pour obtenir des informations détaillées sur la possibilité de participer à l’élection du Conseil des États le 20 octobre prochain, les Suisses de l’étranger peuvent consulter la carte ci-dessous, canton par canton.

Carte des cantons suisses

Droit de vote des doubles nationaux

La double nationalité n’a pas d’effet sur le droit de vote et d’élection. Les personnes concernées peuvent donc voter et élire, à moins que d’autres motifs ne les en empêchent.

Droit de vote des mineurs dans le canton de Glaris

Si au niveau fédéral, seules les personnes majeures peuvent voter, chaque canton peut décider d’accorder le droit de vote aux mineurs sur son territoire. À l’heure actuelle, seul le canton de Glaris permet aux jeunes de 16 et 17 ans de voter sur des objets cantonaux et communaux. Les Glaronnais ne peuvent toutefois se porter candidats à une fonction politique qu’à partir de 18 ans.

Droit de vote des étrangers

Les étrangers ne peuvent participer ni aux votations fédérales ni aux élections fédérales. Ils peuvent par contre, si le droit cantonal ou communal le prévoit, participer aux scrutins cantonaux (tels que l’élection du Conseil des États) ou communaux. Pour bénéficier de ce droit, une durée minimale de résidence est souvent exigée. Au niveau cantonal, le Jura et Neuchâtel accordent le droit de vote (mais non d’élection) aux étrangers.