Aller directement au contenu.

Le vote électronique dans d’autres pays

.

Le vote électronique dans d’autres pays

Certains pays ont pris la décision de ne pas introduire le vote électronique, dans certains cas des projets en cours ont été arrêtés. Les raisons à cela diffèrent d’un pays à l’autre et sont dépendantes de la situation dans le domaine des droits politiques. En Suisse, par exemple, le vote électronique est accepté depuis longtemps grâce à la grande expérience avec le vote par correspondance que l’acte de voter puisse se faire dans un environnement non contrôlé par les autorités,  dans un lieu privé. Dans d’autres pays qui n’ont pas de vote par correspondance, le vote électronique est donc un changement de paradigme beaucoup plus conséquent, et certains risques, comme l’achat de votes, sont considérés comme plus élevés. Les conditions cadres politiques pour l’introduction du vote électronique sont également très différentes, si l’on considère qu’en Suisse, il y a plusieurs scrutins par an, tandis qu’à l’étranger, il n’y en a parfois qu’un seul en quatre ans.