Les autorités suisses en ligne

Aller directement au contenu.

Coronavirus : questions-réponses

Vous trouverez sur cette page les informations officielles des autorités sur le coronavirus

Santé

Vous avez des questions sur le coronavirus, sa contagiosité, ses symptômes et son diagnostic  ? Vous voulez savoir comment vous protéger ou s'il existe un traitement ? Voici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées.

Que devez-vous faire si vous présentez des symptômes d'infection au coronavirus ? A qui vous adresser ?

  • Les symptômes suivants sont fréquents : douleurs musculaires, fièvre, sensation de fièvre, insuffisance respiratoire, maux de gorge, perte soudaine de l’odorat et/ou du goût, toux (toux sèche irritante)
  • Plus rarement : conjonctivite, maux de tête, rhume, symptômes gastro-intestinaux

Les symptômes peuvent être de gravité variable ; ils peuvent aussi être faibles. Des complications de type pneumonie sont également possibles. Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes fréquents énumérés ci-dessus, vous avez peut-être contracté le virus. Dans ce cas :

  • Restez à la maison, afin de ne contaminer personne
  • Faites l'auto-évaluation coronavirus ou téléphonez à votre médecin pour savoir si vous devez être testé
  • Afin de garder le virus sous contrôle, les chaînes d'infection doivent être identifiées et rompues. A cet effet, lisez les consignes figurant sur la page « Isolement et quarantaine » et appliquez-les systématiquement.

Vidéo - Nouveau coronavirus : Symptômes - que faire

Personnes vulnérables

Contacts dans les cantons

Qui prend en charge les coûts des tests de dépistage du coronavirus ?

A partir du 25 juin 2020, les coûts des tests de dépistage du coronavirus seront entièrement pris en charge par la Confédération. Ils ne seront donc plus liés à la franchise de l'assurance maladie et seront toujours remboursés selon le montant forfaitaire suivant : 

  • 169 francs pour le test de dépistage du coronavirus SRAS-CoV-2
  • 113 francs pour le test sérologique de détection des anticorps

Combien de temps se passe-t-il entre l’infection et l’apparition de la maladie ? À partir de quand une personne est-elle contagieuse ?

La durée d’incubation du nouveau coronavirus, c’est-dire le temps qui s'écoule entre la contagion et l'apparition des premiers symptômes, est en général de cinq jours. Elle peut toutefois atteindre 14 jours au plus.

Une personne atteinte d’une infection au nouveau coronavirus est contagieuse longtemps, c’est-à-dire :

  • un jour avant l’apparition des symptômes, en d’autres termes, avant même qu’elle ne remarque l’infection,
  • pendant qu’elle présente les symptômes de la maladie ; c’est là que le risque de contagion est le plus grand, au moins 48 heures après qu’elle se sente de nouveau en bonne santé.


Faut-il porter un masque hygiénique en public ?

Le port du masque est obligatoire dans toute la Suisse, dans les espaces clos accessibles au public tels que restaurants, magasins, théâtres, les gares, les aéroports, les arrêts de bus et de tram par exemple, y compris dans les zones d’accès aux transports publics. Cette obligation est déjà valable depuis le 6 juillet 2020 dans l’ensemble des transports publics.

Plus d'informations à ce sujet sont disponibles sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

Dans tous les cas, les règles d’hygiène et de conduite sont toujours applicables. 

Attention : 
  • Votre canton peut édicter des règles supplémentaires, nous vous invitons donc à consulter régulièrement son site Internet.

L’incertitude liée au coronavirus augmente votre anxiété ? Vous êtes déboussolé et craignez pour votre santé psychique ? Que faire ?

La crise sanitaire et le confinement peuvent avoir provoqué un stress aigu chez certaines personnes. Il est important de préserver sa santé psychique comme sa santé physique. Si vous craignez pour votre santé psychique, consultez votre médecin.

Vous trouverez sur le portail santepsy.ch et sur Infoentraidesuisse informations et les coordonnées de services auxquels vous adresser et des conseils qui vous permettront de surmonter cette période d’incertitude et de stress.

Sur le portail hepa.ch vous trouvez trucs et astuces pour bouger chez soi.

Sur le portail Info Drog vous trouvez informations et conseils en matière de dépendance et coronavirus.

Vaccin contre le Covid-19 : quelle est la situation actuelle ? Est-ce qu’un vaccin est déjà disponible ou le sera-t-il bientôt ?

Il n’existe actuellement aucun vaccin contre le Covid-19. Partout dans le monde, des chercheurs travaillent de manière intensive pour en développer. La Confédération est en discussion avec divers fabricants pour conclure des contrats et permettre à la Suisse d’avoir accès à un vaccin.

Plus d'informations sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

Retrouvez une liste exhaustive de questions-réponses sur le site de l'Office fédéral de la santé publique

Application SwissCovid

L’application SwissCovid pour smartphone (Android/iPhone) permet de retracer les contacts étroits avec des personnes infectées par le coronavirus et de signaler si nous avons eu un contact avec une personne infectée. De cette manière, elle permet d'interrompre les chaînes de transmission du virus.

Où peut-on télécharger l'application SwissCovid ?

L'application SwissCovid est disponible depuis le 25 juin sur Apple Store et Google Play Store.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’application utilise la technologie Bluetooth pour mesurer anonymement la durée des rencontres et la distance par rapport à d’autres smartphones. Elle enregistre les contacts de plus de 15 minutes à moins de 1,5 mètres.

Si une personne utilisant l'application est diagnostiquée positive au coronavirus, elle peut le signaler à l'application. L'application enverra ensuite une alerte aux autres utilisateurs qui se sont trouvés à proximité de la personne contagieuse et qui ont pu être infectés.

Vous avez été contaminé par le coronavirus : comment le communiquer via l'application SwissCovid ?

Vous ne pouvez communiquer votre contamination que si celle-ci a été confirmée par un test en laboratoire. Dans ce cas, le service du médecin cantonal va vous contacter: il faut lui préciser que vous avez l'application SwissCovid. Il vous transmettra alors un code valable 24h à introduire dans l'App. Vous êtes libres de décider si vous voulez introduire ce code Covid dans l'App et informer ainsi les autres utilisateurs qu'ils sont été en contact avec une personne contaminée.

Que faire quand on reçoit une alerte ?

Si l’application vous informe que vous avez été en contact avec une personne contaminée, vous pouvez décider librement ce que vous souhaitez faire : 
  • L’application vous communique le numéro de téléphone de l’Infoline Coronavirus, qui vous donnera les informations nécessaires de manière anonyme. C’est à vous de décider si vous souhaitez appeler ou non.
  • L’application vous recommande aussi de faire l'auto-évaluation coronavirus sur Internet ou de demander conseil à votre médecin et de vous mettre en quarantaine volontaire.

Voir aussi: Qui prend en charge les coûts des tests de dépistage du coronavirus?

L’application est gratuite et son utilisation est libre. Plus les personnes qui l’installent et l’utilisent sont nombreuses, plus elle sera efficace pour endiguer la propagation du virus.

Toutes les informations sur l'application SwissCovid sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

Assouplissement des mesures - Règles fédérales et cantonales

Le nombre de personnes testées positives au coronavirus est en constante diminution. Cela a permis au Conseil fédéral d'assouplir par étapes les mesures prises pour protéger la population. Leur éventuelle adaptation dépendra de l'évolution du virus. Dans l'intervalle, il est important de continuer à respecter les règles d'hygiène et de distanciation sociale, qui restent en vigueur. Attention: certains cantons ont introduit des règles plus strictes.

Qu'est-ce qui a rouvert ? Qu'est-ce qui est à nouveau autorisé ?

En vigueur dès le 19 otctobre: 

  • Les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l’espace public sont interdits.
  • Le port du masque est obligatoire lors des manifestations privées de plus de 15 personnes.
  • Les convives sont tenus de consommer assis et les coordonnées de toutes les personnes présentes doivent être relevées.
    L’obligation de consommer assis vaut également pour les établissements de restauration et de divertissement.
  • Le télétravail est recommandé.

Attention - Votre canton peut édicter des règles supplémentaires, nous vous invitons donc à consulter régulièrement son site Internet.

 
 

 

Dans certains cantons des règles plus strictes sont en vigueur. Quelles sont ces règles plus strictes ? A qui faut-il s’adresser pour plus d’information ?

Votre entreprise, votre magasin, votre établissement ou votre école est autorisée à rouvrir ? Comment devez-vous procéder ?

Pour ouvrir des commerces, des établissements ou exercer des activités, il est nécessaire de mettre en place un plan de protection selon les exigences de la Confédération.

Cette exigence vaut également pour les établissements et activités qui n'étaient pas soumis à une interdiction.

Toutes les personnes impliquées doivent être en mesure de respecter le plan de protection.

Il est de la responsabilité des exploitants d'établissements et des organisateurs de manifestations et d'activités de remplir et de faire respecter les exigences. Il en va de même pour les indépendants.

Les plans de protection ne sont pas soumis à l'approbation de la Confédération ou des cantons. Les cantons contrôlent que le plan de protection est respecté.

Modèles de plans de protection

Recommandations pour les milieux professionnels : consignes de protection

Déplacements / voyages / douanes

Depuis le 6 juillet 2020, l’obligation de quarantaine s’applique aux personnes entrant en Suisse après avoir séjourné dans un État ou sur un territoire avec un risque élevé d’infection. La liste des États et territoires concernés est régulièrement actualisée. Le site du Département fédéral des affaires étrangères fournit renseignements et recommandations si vous souhaitez partir à l’étranger.

Une obligation de quarantaine s’applique aux personnes entrant en Suisse après avoir séjourné dans un État ou sur un territoire avec un risque élevé d’infection. Quelles sont ses régions à risque? Comment faut-il se comporter ?

Après avoir séjourné pendant les 14 derniers jours dans un État ou sur un territoire avec un risque élevé d’infection une obligation de quarantaine s'applique. Cela s'applique aussi aux enfants qui ont voyagé avec vous.

La liste des États et territoires concernés est disponible sur le site de l’Office fédéral de la santé publique et est régulièrement actualisée.

Après avoir séjourné pendant les 14 derniers jours dans un État ou sur un territoire avec un risque élevé d’infection vous devez :

  • Immédiatement après votre arrivée, rentrer chez vous ou vous rendre dans un hébergement adapté
  • Y rester en permanence durant 10 jours. Suivez les consignes sur la quarantaine
  • Déclarer votre arrivée dans les 2 jours aux autorités cantonales compétentes
  • Suivre les consignes des autorités
  • Quiconque se soustrait à l’obligation de se placer en quarantaine ou de s’annoncer commet une infraction à la loi sur les épidémies et est puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 CHF.

Sur le site de l’Office fédéral de la santé publique vous trouvez trouvez tous les renseignements et les informations régulièrement actualisées. 

Souhaitez-vous vous rendre à l’étranger : cela est-il possible dans tous les Pays ? à quelles conditions ?

Sur le site du Secrétariat d'Etat aux migrations, vous trouverez une liste complète de questions-réponses sur l'entrée en Suisse, la libre circulation et les visas.

Sur le site du Département fédéral des affaires étrangères, vous trouverez différents conseils et informations sur le rapatriement en Suisse. Le portail du Secrétariat d'Etat contient une liste complète de questions-réponses sur l'entrée en Suisse, la libre circulation et les visas.

Sur le site de l'Administration fédérale des douanesvous trouverez des informations spécifiques aux douanes et des adresses de contact.

Ecole / Formation / Recherche

Quel est l'impact des mesures de lutte contre le coronavirus sur l'année scolaire 2020/2021 ? Que prévoit-on pour en atténuer les effets ? Qui puis-je contacter pour obtenir les informations nécessaires ?

Vous trouverez des informations et des contacts à l'échelon fédéral sur le site du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation et à l'échelon cantonal sur celui de la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique.

Travail

Quelles sont les mesures économiques mises en œuvre par les autorités fédérales pour atténuer les conséquences de l’épidémie de coronavirus ? Vous êtes entrepreneur, travailleur indépendant, employé ou apprenti et vous vous demandez si vous avez droit à ces mesures ? Qu’en est-il si vous êtes au chômage ? A qui devez-vous vous adresser pour obtenir les informations nécessaires ?

Employeurs

1) Vous rencontrez des problèmes de liquidité ? Où obtenir des aides financières ou demander un report de paiement ?

Pour faire face aux difficultés liées à la pandémie, les entreprises peuvent compter sur différents types d’aides financières. Ils peuvent par exemple demander des crédits transitoires, de manière simple et rapide, pour faire face à leurs problèmes de liquidité, ou un report du paiement des impôts et des assurances sociales. 

2) Vous avez du mal à payer les salaires de vos employés ? Que faire pour éviter les licenciements ?

Si l’activité de votre entreprise a baissé en raison de la pandémie de coronavirus et que vous avez du mal à payer les salaires de vos employés, vous pouvez demander une indemnité pour la réduction de l’horaire de travail. Au vu de la situation, le préavis a été supprimé et le cercle des ayants-droit a été élargi.

 3) Quelles sont vos obligations, en tant qu’employeur, afin de protéger vos employés ? Pouvez-vous obliger vos employés à travailler malgré la pandémie de coronavirus ?
Pour que votre entreprise puisse continuer son activité, vous devez protéger vos employés de la contagion. Respectez les recommandations des autorités.

Informations supplémentaires sur EasyGov (Helpcenter)

Salariés

1) Ai-je droit à mon salaire si mon entreprise ferme à cause de la pandémie du coronavirus ?

En raison de la pandémie du coronavirus et de ses conséquences, le Conseil fédéral a pris des mesures extraordinaires concernant l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail (RHT, ou chômage partiel). Avec l’indemnité RHT, l’assurance-chômage couvre une partie des frais de salaire des travailleurs dont la durée normale de travail est réduite.

Les entreprises ayant fait une demande de RHT doivent verser à leur employés un salaire correspondant à 80% de la perte de gain et ce le jour de paie habituel.A l'inverse de l'indemnité de chômage, les prestations sont versées à l'employeur.

Chacun des travailleurs concernés a le droit de refuser l'indemnité en cas de RHT; l'employeur doit alors continuer de verser intégralement le salaire au travailleur. Toutefois, le risque d'être confronté à un licenciement augmente par la suite pour ce travailleur.

2) Ai-je droit au chômage partiel (indemnité RHT) si je suis un travailleur sur appel, un apprenti ou si j'ai un contrat à durée déterminée ?

  • Les travailleurs sur appel n'ont pas le droit à l'indemnité RHT si leur taux d’occupation varie en moyenne de plus de 20 %. Ces personnes ne peuvent pas compter sur un nombre d’heures de travail régulier et assuré par un contrat de travail. Par conséquent, la perte de travail ne peut pas être déterminée.
  • Les personnes exerçant un emploi à durée déterminée, en apprentissage ou au service d'une organisation de travail temporaire ont droit à l'indemnité RHT.
 
3) Ai-je droit à mon indemnité si je suis mis en quarantaine ?

Si vous êtes mis en quarantaine suite au coronavirus et vous trouvez dans l'impossibilité de vous rendre au travail, vous avez droit à l'indemnité en cas de RHT, si toutes les autres conditions sont remplies et qu’aucune autre assurance sociale (p. ex. l’assurance-maladie) ne vous verse des prestations.

Les employés qui suspendent leur activité professionnelle pour des motifs personnels tels que la maladie, la peur de contracter le virus ou des obligations familiales (p. ex. s’occuper d’un membre de la famille malade, ou des enfants suite à la fermeture des écoles et des crèches) n’ont pas droit à l'indemnité en cas de RHT.

Indépendants

1) A quelles conditions les indépendants peuvent-ils bénéficier d’une allocation ?

Les indépendants qui subissent une perte de gain en raison des mesures ordonnées par les autorités pour lutter contre le coronavirus ont droit à l’allocation, à condition qu’ils ne bénéficient pas d’autres indemnités ou prestations d’une autre assurance sociale ou privée.

L’allocation est prévue pour les indépendants suivants :

  • Les parents d’enfants de moins de 12 ans qui doivent interrompre leur activité lucrative parce que la garde de leurs enfants par des tiers n’est plus assurée
  • Les parents d’enfants en situation de handicap qui doivent les garder à la maison (enfants jusqu’à l’âge de 20 ans)
  • Les personnes placées en quarantaine par leur médecin qui doivent interrompre leur activité lucrative
  • Les personnes exerçant une activité lucrative indépendante qui subissent une perte de revenu en raison de l’arrêt de leur activité ordonné par le Conseil fédéral pour lutter contre le coronavirus
  • Les acteurs culturels indépendants dont les engagements ont été annulés en raison des mesures de lutte contre les coronavirus ou qui ont dû annuler leurs propres manifestations
  • Les indépendants qui, en raison de l’annulation des manifestations, n’ont pas pu fournir les prestations prévues (fournisseurs, monteurs de tentes de foire, techniciens son et lumière, etc.)
  • Les indépendants touchés par l’arrêt des activités ordonné par le canton où ils exerçaient une des activités concernées
  • Les indépendants qui ne sont touchés qu’indirectement par les mesures officielles de lutte contre la pandémie auront aussi droit à une allocation s’ils sont autorisés à travailler, mais que leur activité a diminué ou pris fin à cause desdites mesures, à l’exemple des chauffeurs de taxi.

2) Quel est le montant de l’allocation pour indépendants ? A qui s’adresser pour l’obtenir ?

Demandeurs d'emploi

1) Dois-je continuer à fournir la preuve de mes recherches d'emploi ?

Non, les personnes au chômage n’ont plus à produire la preuve de leurs recherches d’emploi. L’assuré doit remettre la preuve de ses recherches d’emploi au plus tard un mois après l’expiration de l’ordonnance 2 COVID-19. La période de contrôle sera calquée sur la durée de validité de ladite ordonnance.

2) Quel impact cette situation a-t-elle sur le délai-cadre et les indemnités ?

  • Pour éviter les arrivées en fin de droits, toutes les ayants droit bénéficient au maximum de 120 indemnités journalières supplémentaires.
  • Le délai-cadre d’indemnisation est prolongé de deux ans, pour autant que l’indemnisation complète ne soit pas possible dans le délai-cadre en cours.
 
Informations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi sur travail.swiss.