Les autorités suisses en ligne

Aller directement au contenu.

Pour un chemin de l’école sûr – à pied, à vélo ou en bus

Premiers pas dans la circulation routière

Attention, rentrée scolaire! Cet appel retentit sous diverse formes chaque année au mois d’août, lorsque des milliers d‘enfants – parfois pour la première fois – empruntent le chemin de l’école. Or ce chemin exige une grande attention, tant de la part des enfants que des autres usagers de la route, afin d'éviter tout danger. Le Bureau suisse de prévention des accidents (BPA), les autorités et la police attirent l’attention sur les écoliers dont c’est la première rentrée.

Astuces pour le comportement sur la route à l’attention des écoliers, des parents et des conducteurs

Responsabilité pour le chemin de l‘école

Le chemin de l’école est sous la responsabilité des parents. Ceux-ci décident comment leur enfant se rend à l’école : à pied. à vélo ou en bus. Les communes ne prennent des mesures que lorsque le chemin de l’école n’est pas acceptable, par exemple quand il est très long ou qu’il comprend des passages dangereux. Les autorités scolaires décident si un chemin d’école est acceptable et prennent le cas échéant en charge les coûts des mesures d’amélioration.

Pédibus – le bus scolaire à pied

En différents lieux de Suisse, des parents ont créé des pédibus. Accompagné par un adulte, un groupe d’enfants se rend à l’école à pied. Comme pour un vrai bus, le pédibus vient chercher les enfants à des arrêts signalés comme tels et les y ramènent après l’école. Le pédibus est approprié pour des enfants qui ne sont pas encore suffisamment âgés et ne disposent pas encore des compétences pour se rendre seuls à l’école. La campagne "pédibus" est une initiative de l'Association transports et environnement (ATE).