Les autorités suisses en ligne

Aller directement au contenu.

Payer des impôts

Les particuliers doivent payer des impôts sur leur revenu et sur leur fortune. D’autres impôts viennent s’y ajouter. Le site ch.ch récapitule tout ce que vous devez savoir sur les impôts en Suisse.

AVS, écoles, routes, armée : l’État doit bien financer ses tâches. Il perçoit à cet effet des impôts, des droits de douane et des taxes. Toute personne âgée de plus de 18 ans doit payer des impôts à titre individuel. Chaque année, en janvier ou en février, l’administration des impôts vous envoie un courrier qui vous informe qu’il est temps de remplir sa déclaration d’impôts. Vous pouvez remplir votre déclaration très simplement en ligne.

Vous trouverez des astuces et un exemple de déclaration d’impôts à remplir sur le site
www.impots-easy.ch.

Le montant de vos impôts dépend avant tout de vos revenus. Votre fortune, votre état civil, votre confession, le nombre de vos enfants et votre domicile jouent cependant également un rôle.

La déclaration d’impôts permet de déterminer en premier lieu le montant de l’imposition de votre revenu par la Confédération, les cantons et les communes. Personne ou presque n’échappe à cet impôt ni à la TVA en Suisse.

Impôt sur le revenu

Le montant de l’impôt sur le revenu dépend du revenu. Dans la plupart des cas, la revenu correspond au salaire du contribuable (ou à ses salaires s’il a plusieurs employeurs). Vous en trouverez le montant sur votre certificat de travail, qui doit être joint à la déclaration d’impôts. La Confédération taxe également le revenu, au moyen de l’impôt fédéral direct. Ce dernier est calculé et prélevé par le canton.

Certains cantons perçoivent, en sus de l’impôt sur le revenu, un impôt par tête (ou taxe personnelle) ou une taxe sur les ménages.

Imposition des titres et des primes d’assurance

Impôt sur la fortune

Tous les cantons et communes taxent également la fortune, dès lors qu’elle excède un certain montant. Le taux et le seuil d’imposition varient d’un canton à l’autre. De nombreuses personnes ne paient pas d’impôt sur la fortune.

Imposition des biens immobiliers

Les consommateurs acquittent une taxe à chacun de leurs achats. Son taux est variable : il s’élève à 2,5 % pour les denrées alimentaires, les journaux et les médicaments, à 3,8 % pour les nuitées à l’hôtel et à 8 % pour presque tous les autres achats et prestations. Les tickets de cinéma, de théâtre, de concert et de musée et les loyers ne sont pas soumis à la TVA.

Autres types d‘impôts

Il existe de nombreux autres impôts, mais qui ne sont perçus que dans des circonstances bien précises. La fortune n’est imposable qu’à partir d’un certain montant. Les propriétaires d’un chien doivent payer une taxe. Il existe aussi un impôt sur la bière et le tabac, un impôt sur les véhicules à moteur, un impôt sur les billets d’entrée et un impôt paroissial, notamment.

120 milliards de francs de recettes par an

La Confédération, les cantons et les communes perçoivent une trentaine d’impôts différents. Au total, ceux-ci permettent d’engranger des recettes d’environ 120 milliards de francs par an.

Impôts directs et indirects

L’ensemble des impôts peuvent se répartir en deux catégories :

  • les impôts directs, tels que l’impôt sur le revenu, sont perçus directement auprès du contribuable,
  • les impôts indirects, tels que la TVA, sont perçus lors de l’achat de marchandises ou de services, par exemple.

Imposition des entreprises

Les entreprises paient aussi des impôts. Ceux-ci sont calculés sur leurs bénéfices.

Informations complémentaires

Pour en savoir plus sur le système fiscal suisse :